Diagnostic

 

Velscope

Le cancer de la bouche est une affection peu connue par la population. Il peut se développer à de multiples endroits comme la gorge, la langue, les lèvres, le palais, les glandes salivaires et les amygdales. Le VELscope est une nouvelle technologie qui permet de détecter à un stade précoce la présence de tissus anormaux. Le VELscope est le seul appareil permettant la détection non invasive de la présence de maladies buccales. Un examen des muqueuses à l’aide du VELsocpe ne prend que quelques minutes et s’effectue sans douleur, ni inconfort.

 

Statistiques du cancer oral

*chaque année, plus de 700 Québécois apprennent qu’ils ont un cancer de la bouche, et environ 300 en meurent, soit près d’une personne par jour. Au Canada, il y a près de 3100 nouveaux cas par année, dont plus de 1100 décès.

 

*Le dépistage précoce peut sauver des vies. Plus le cancer buccal est découvert tôt, meilleures sont les chances de survie des personnes atteintes. En effet 8 personnes sur 10 survivent si la maladie est détectée dès le début, comparativement à 2 personnes sur 10 si elle est découverte à un stade avancé.

 

En 2006 aux États-Unis, il y a eu plus de 36 000 cas de cancer buccal diagnostiqués en comparaison avec plus de 12 000 cas pour le cancer du col de l’utérus. Par contre, il existe un lobbying très important fait par les groupes de pression pour le cancer du col de l’utérus (diagnostic précoce, traitement, élimination, recherche) mais rien pour le cancer oral qui est beaucoup plus dévastateur.

 

Statistiques*

 

Radiographie numérique

Le Centre Dentaire Fancelli utilise depuis 2003 la technique de radiographie numérique. Ceci réduit entre 50 et 75% l’exposition à la radiation pour le patient, tout en gardant une très haute définition de l’image.

 

MEDIBYTE

Parmi les différentes technologiques d’évaluation du sommeil (apnée, ronflement), certaines peuvent se faire à la maison. Nous possédons le « MEDIBYTE » qui permet au patient de faire la collection des données , dans le confort de son foyer. Les données recueillies sont ensuite analysées par un technicien spécialiste. Suivant les résultats obtenus, un diagnostic est posé par un spécialiste en désordre du sommeil et un plan de traitement est finalement établi.